News : Point médical 13/04/2021

Un bilan rassurant !

Ma préparation sportive se poursuit avec pour objectif la qualification aux Jeux de Tokyo en C2 1000m, dans un premier temps.

J’ai effectué 15 jours de stage d’entrainements à la base de Temples sur Lot dans de très bonnes conditions. Je suis satisfait du travail réalisé, de mes repères techniques et de la vitesse de bateau qui augmente. Les sensations étaient très bonnes à l’approche de l’Open de France.

Sur l’Open de France, le vendredi matin je remporte le C1 200m dans des conditions météo compliquées mais j’ai réussi à m’adapter pour proposer le meilleur de moi à l’instant T.

Une douleur au niveau des muscles situés à l’omoplate gauche est survenu pendant cette course. Au grand rond plus précisément, cette douleur a augmenté après la course, j’ai senti quelque chose « d’anormal ». On parle ici de ressenti et de sensations.

J’ai décidé de courir la série du C1 400m dès le vendredi après midi afin de « tester » en vue de la finale. Mais le constat s’est éclaircie, la douleur est pendant l’effort et il m’était impossible de produire à 100% et pire continuer les courses auraient aggravé la situation.

J’ai donc fais le choix après concertation avec mes entraineurs et le médecin de la fédération de ne pas poursuivre le week-end de compétition. Choix difficile à faire mais important pour la suite de la saison. Continuer le week-end de course aurait pu me couter une déchirure musculaire.

J’ai réalisé ce lundi 12/04 les examens nécessaires pour identifier la blessure. Il se trouve que les fibres musculaires ne sont pas abimées, il s’agit d’un bilan très rassurant.

Je vais profiter de quelques jours de repos sur cette partie du corps avant de reprendre dès ce jeudi par un stage d’entrainement à Prémanon. Pendant ces quelques jours, j’axe ma préparation sur les jambes en musculation et le gainage ainsi que la course à pied.

Il ne s’agit pas d’une blessure importante et la préparation peut se poursuivre normalement !

Prochaine étape la finale des Opens de France où je compte me démarquer.
Puis la sélection Européenne pour les Jeux Olympiques de Tokyo, nous entrons dans la dernière ligne droite. L’ambition est forte !

Loic Léonard